État des lieux sur l’entretien de la Brague avec le SIAQUEBA

Entretien de la Brague

Cédric Cheneval, chargé de mission « eau et milieux aquatiques » au SIAQUEBA fait le point sur la situation.

Entretien de la Brague

Quand et comment sont entretenues les berges de la Brague ?

Le SIAQUEBA* assure l’entretien de la végétation sur les berges de la Brague depuis près de 30 ans. Les interventions sont définies selon un programme pluriannuel garantissant une gestion cohérente et équilibrée de la ripisylve et des milieux aquatiques. Suite aux événements d’octobre 2015, un nouveau plan de gestion a été élaboré intégrant ce retour d’expérience. La Déclaration d’Intérêt Général associée est en cours de renouvellement et une enquête publique sera prochainement diligentée par le préfet.

Concrètement, le SIAQUEBA procède au débroussaillement des cannes de Provence chaque année sur la basse vallée, afin d’optimiser la section hydraulique pour les crues automnales. En complément, il réalise l’abattage préventif des arbres susceptibles de provoquer des embâcles. Ces opérations estivales sont réalisées en coordination du PND Brague et en conformité des restrictions préfectorales liées au risque d’incendie. L’entretien des cours d’eau reste néanmoins un devoir du propriétaire riverain.

Au lendemain de la crue d’octobre 2015, le SIAQUEBA s’est engagé à remettre la Brague en état en investissant plus de 750 000€. Quinze jours après la catastrophe, les axes hydrauliques étaient restaurés. Il a fallu près de cinq mois pour retirer l’intégralité des embâcles dans la Brague, la Valmasque et la Bouillide.

Pourquoi les algues se sont développées et quelles sont les actions à entreprendre ?

Cette année, le développement algal de la Brague est très abondant. Il résulte de l’éclairement important du lit, faute de l’absence de ripisylve arrachée et destructurée par la crue d’octobre 2015. Par ailleurs, la sécheresse a considérablement réduit le débit de la Brague et contribué à ce phénomène. Certains tronçons se sont totalement asséchés.

Nos analyses d’eau et notre concertation avec les gestionnaires des stations d’épuration confirment qu’il n’y a aucune concentration anormale de nitrates ni de phosphates. Ce phénomène est naturel et n’entraine aucune gestion particulière.

Pourquoi reste-t-il toujours de l’herbe sur les berges de la Brague et est-ce problématique ?

La conservation de la strate herbacée sur les berges est un enjeu de gestion. Elle apporte une protection mécanique lors des crues et sert d’habitat à la faune sauvage. Les berges sont des milieux naturels et n’ont pas vocation à être entretenues tel un gazon. En période de crue, l’herbe se couche et n’est pas un frein à l’écoulement en rapport à la force des eaux.

*Informations du Syndicat Intercommunal de l’Amélioration de la Qualité des Eaux de la Brague et de ses Affluents

En ce moment