Chargement Évènements

« Tous les Évènements

EXPOSITION « LE TRANSPORT DES FORCES »

1 janvier : 8 h 00 min - 7 juin : 17 h 00 min

Le musée expose une œuvre de Fernand Léger tout à fait exceptionnelle : Le Transport des forces. Peu connue
du grand public, elle possède des dimensions gigantesques (4,90m de haut sur 8,70m de long) et pèse près de
250 kg. L’objectif de cette œuvre était de promouvoir l’électricité et l’innovation technologique, qui prennent
place peu à peu dans le quotidien des Français depuis la fin du XIXe
siècle. Dans une composition monumentale,
aux lignes fortes et colorées, Fernand Léger fait l’apologie du processus fascinant de la transformation des
forces naturelles en énergie électrique.

 

Commande hors normes Peint en 1937, à l’occasion de l’Exposition internationale des arts et techniques de Paris, Le Transport des Forces est à l’origine une commande d’État destinée à orner le Palais de la Découverte. L’objectif de cette œuvre était de promouvoir l’électricité et l’innovation technologique, qui prennent place peu à peu dans le quotidien des Français depuis la fin du XIXe siècle. Dans une composition monumentale, aux lignes fortes et colorées, Fernand Léger fait l’apologie du processus
fascinant de la transformation des forces naturelles en énergie électrique. On peut y voir aussi une allégorie du progrès scientifique et de la création artistique. Le Transport des Forces fait partie de la collection du Centre national des Arts plastiques qui a accepté que l’œuvre soit présentée et placée en dépôt au musée national Fernand Léger pour une durée de cinq ans. Accrochage titanesque Cette œuvre ne s’apprivoise pas facilement : trop grande pour entrer dans un camion, elle voyage toujours démontée. Son châssis en bois et aluminium a été placé dans une caisse et la toile elle-même roulée, maintenue en suspension et protégée, telle une tapisserie, durant son transport de Paris à Biot.

A son arrivée, Julie Guttierez conservatrice du musée, et Marie Nérot, régisseuse en charge des accrochages, établissent un constat d’état : ce document permet de rendre compte de l’état général de l’œuvre. Elles l’inspectent sous toutes ses coutures, vérifient qu’il n’y a pas de déchirure ni d’autres fragilités sur les bords et la partie basse de la peinture, zones les plus en contact avec le public. Car Le Transport des Forces est exposé sans cadre ni vitre!

Comment déplace-t-on une telle œuvre ? Même en kit, elle ne rentre pas dans l’ascenseur ! On la déplace alors par le jardin pour arriver jusqu’au hall d’entrée du musée. Là, l’équipe de LP Art, société spécialisée dans la manutention d’œuvres d’art, ouvre les caisses et assemble le lourd châssis. Une fois le puzzle reconstitué, on le
monte avec précaution au 1er étage. Les espaces ont été préparés pour l’accueillir. C’est au tour du restaurateur et de ses assistants, de passer à l’action : fin connaisseur du
Transport des Forces depuis 30 ans,

M. Claude Wrobel orchestre le montage de l’imposant navire: on déroule la toile et la laisse quelques heures reposer au sol, pour qu’elle se détende, reprenne sa forme initiale. Puis débute l’opération la plus délicate: le montage de la peinture sur le châssis. L’équipe tend la toile à l’aide de clés, placées sur les quatre côtés, qui sont serrées progressivement jusqu’à obtenir une tension idéale, sans forcer. Cette action nécessite
une synchronisation et une fine attention de chacun, pour éviter que la toile et la couche picturale ne s’abiment. La peinture tendue, il faut désormais l’accrocher.
Cette étape est cruciale : pas moins de 11 personnes hissent l’œuvre à bout de bras et de cordes pour la fixer définitivement sur l’un des plus grands murs du musée !
L’équipe technique coordonne avec minutie ces temps de levage et vérifie à chaque instant le degré d’inclinaison de l’œuvre pour éviter toute déformation du châssis.
Le Transport des Forces est enfin en place: tous se félicitent de la réussite de cette opération complexe et inédite; c’est la première fois qu’on installe une œuvre de cette taille au musée Léger. D’ailleurs, toutes les étapes du montage ont été filmées pour garder en mémoire cette prouesse technique. L’œuvre magistrale de Fernand Léger est désormais visible pour cinq ans : l’exposition en cours explique la genèse de ce panneau décoratif, réalisé en collaboration avec ses élèves dans le contexte du Front populaire.
Il marque un tournant dans la carrière du peintre : tout en approfondissant sa réflexion
sur la place de la couleur dans l’architecture moderne, l’artiste devient le promoteur d’un art social, inscrit dans l’espace public. Des événements spécifiques auront lieu au musée autour de ce tableau emblématique à partir de 2021 et pendant toute la durée du dépôt.

Détails

Début :
1 janvier : 8 h 00 min
Fin :
7 juin : 17 h 00 min

Lieu

Musée national Fernand Léger
255 Chemin du Val de Pôme
Biot, 06410 France
+ Google Map
Téléphone :
04 92 91 50 20

Biot pratique

Vous êtes...