COVID-19 : une bonne maîtrise de la qualité de l’air essentielle dans les établissements recevant du public

Au regard des connaissances scientifiques disponibles et sur la base des récentes expertises du Haut Conseil de la santé publique et de l’institut national de recherche et de sécurité, la maitrise de la qualité de l’air intérieur (QAI) constitue un élément essentiel de prévention afin de réduire le risque de transmission du SARS-CoV-2. 

Cette maitrise de la QAI consiste à assurer, quel que soit le contexte, un renouvellement régulier de l’air dans tous les espaces clos au moyen d’une aération (ouverture des ouvrants donnant sur l’extérieur) et/ou d’une ventilation naturelle ou mécanique, afin d’apporter de l’air « neuf »/venant de l’extérieur et d’évacuer vers l’extérieur l’air ayant séjourné à l’intérieur.

Comment s’assurer d’une bonne qualité de l’air ?

  • Une aération par ouverture des ouvrants de minimum 5 minutes par heure est recommandée
  • Vérifier le bon fonctionnement du système de ventilation

Pour s’assurer de la bonne qualité du renouvellement en air, des détecteurs de CO2 peuvent être installés.

Si la qualité de l’air n’est pas satisfaisante, il convient de revoir l’organisation et la jauge d’accueil des locaux accueillant du public jusqu’à envisager la non-utilisation d’un local.

Des unités mobiles de purification d’air peuvent être installées après une étude technique préalable réalisée par une personne qualifiée.

 

Pour tout savoir sur les recommandations concernant la qualité de l’air intérieur : 

Maîtrise de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public

En ce moment