La vigne communale reprend vie !

150 pieds de vigne viennent d’être plantés sur la parcelle communale des Bâchettes par Biot Générations. L’association présidée par Marc Clavereau souhaite réhabiliter la vigne biotoise et a reçu, à ce titre, une subvention de la ville.

Cultivée dès le Moyen-Age par les Templiers, la vigne a joué un rôle important dans l’histoire de Biot. Au XXe siècle, Biot et quelques villes alentours étaient réputées pour la culture d’une variété de raisin typique, le servant. Ce raisin de table tardif avait la particularité de pouvoir être remisé plusieurs semaines à l’abri du soleil dans des petits vases contenant de l’eau et un morceau de charbon. Il pouvait ainsi se conserver sans pourrir jusqu’au printemps suivant. Cette variété très prisée n’échappa cependant pas à la concurrence des cépages plébiscités par l’œnologie moderne à partir des années 1950.
Au fil du temps, les dernières vignes communales situées rue des Bâchettes sont ainsi peu à peu tombées en désuétude.

Faire revivre ce patrimoine communal
C’est ainsi qu’en 2021, l’association Biot Générations, qui succède à Brague Générations, a entrepris de réhabiliter la vigne biotoise, avec le concours de la mairie afin de valoriser ce patrimoine traditionnel. L’association a ainsi obtenu de la part de la ville une subvention de 5 000 euros pour redonner vie à la vigne communale.
En novembre dernier, les bénévoles de l’association ont arraché les vieux pieds de servant situés sur la parcelle communale des Bâchettes. La terre a ensuite été ameublie et travaillée pour permettre aux futurs ceps de s’y enraciner profondément. Le 2 mars dernier, les bénévoles de l’association ont procédé au marquage de la parcelle puis à la plantation de 150 jeunes pieds greffés soudés de rolle (cépage blanc appelé aussi vermentino) et de 10 pieds de raisin de table. Quelques arbres fruitiers ont été également plantés : pêchers de vigne, amandiers, cerisiers et citronniers.
La parcelle sera cultivée le plus naturellement possible, sans produit phytosanitaire, en laissant au sol une couverture naturelle végétale afin d’éviter de recourir au désherbage chimique.
Biot Générations souhaite également créer un parcours autour de la vigne ainsi que des ateliers pédagogiques dans le but de faire connaître aux jeunes générations les traditions biotoises.
Il faudra maintenant attendre deux à trois années pour que la vigne donne ses premiers fruits et ses premiers jus !

Biot pratique

Vous êtes...